Mycose de l’orteil

Causés par des champignons appelés dermatophytes, les mycoses des pieds que l’on appelle « pied d’athlète » affectent principalement les orteils. Les sportifs en sont les premières victimes provoquées par le port de chaussures fermées incitant l’humidité et chaleur, un milieu favorable et propice à l’évolution des bactéries. Les dégâts se propagent à l’ensemble des orteils, les ongles et plis existantes.

Prolifération en milieu humide et chaud

Les bacilles préfèrent essentiellement les endroits humides et chauds. En plus, les mycoses s’avèrent très contagieuse dans des lieux publics comme les saunas, piscines et salle de gym. Les douches et vestiaires représentent des emplacements privilégiés des microbes. Les mycoses des orteils affichent des symptômes désagréables et gênants mais se soigne parfaitement bien si l’on prend les bonnes résolutions. Appartenant aux maladies bénignes, ce type d’infection touche homme ou femme et se répand rapidement sur les autres parties du corps en cas d’inattention. Loin d’être un souci mineur, elle cible surtout le quatrième et cinquième orteil. Au prime abord, les signes surviennent lorsqu’on ressent des démangeaisons, remarque une rougeur et une peau trop sèche qui entraîne des fissures. Les crevasses procurent des squames et une inflammation intense produisant une douleur  presque insupportable. Elle atteint aussi l’ongle qui devient épais et cassant et contamine progressivement les autres orteils et le pli de l’aine.

A titre d’information, on confond parfois la mycose des pieds avec le panaris, un ongle incarné ou une simple irritation de la peau. Il est important de bien la dissocier avec les autres genres  afin de choisir un traitement adapté. Sur ce point, sachez que l’humidité reste le principal responsable et il convient de résoudre le problème en ayant les bons réflexes. Tout commence par l’achat des chaussures en favorisant ceux qui laissent respirer les pieds par exemple les modèles en coton. La liste inclut aussi des sprays antifongiques qui consistent à désinfecter les équipements. En amont, une hygiène correcte se hisse en haut du panier comprenant une pédicure régulière, l’utilisation d’une pommade spécialisée et les soins des petites blessures. Chacun doit prendre des mesures préventives en évitant de marcher pieds nus  dans les locaux à risque et utiliser une serviette ou gants de toilette collectifs.

Les personnes atteintes se constituent généralement d’athlètes en effectuant des activités sportives et participent à l’augmentation de la croissance de la mycose. Les diabétiques encouragent l’apparition des lésions du pied exhortées par une artérite ou neuropathie. Ce sont des complications du diabète qui arrivent fréquemment accompagnées d’une infection.  S’en suit les individus souffrant de troubles circulatoires telles que les varices ou exposition des membres inférieurs ajoutant la prise de corticoïdes incitant l’accroissement des infections bactériennes, virales ou mycosiques.

En somme, la mycose des orteils respecte un traitement déterminé par un spécialiste ou le médecin traitant. Il est tout à fait possible de prévenir la maladie en tenant compte des produits utilisés et un entretien complet en omettant les nettoyants abrasifs susceptibles d’entraîner des infections. Concernant les récidives, réduisez les menaces en effectuant un meilleur diagnostic, portant de préférence des sandales ou tongs et avantageant une hygiène rigoureuse.